Sélectionner une page

Alors qu’ils s’apprêtaient à faire une demande à la Ville de Québec pour participer à un programme de revitalisation des ruelles de Limoilou, des citoyens ont découvert que certaines d’entre elles étaient de propriété privée et non, comme la plupart, sous la juridiction de Revenu Québec. Toutefois, après vérification, les ruelles qu’ils voulaient embellir seraient bel et bien sous la juridiction du gouvernement. Le registre foncier n’aurait tout simplement pas été à jour.

LIRE LA SUITE